Chroniques précédentes

L’éternel mythe de Sisyphe
2 juillet 2013
La route ou la rue
12 janvier 2013

Les à-côtés de à côté de

21 juin 2010

Parfois les situations linguistiques en apparence les plus simples peuvent se révéler plutôt intriquées quand on prend la peine de les examiner. Un lecteur, qui a relevé dans un texte l'emploi de à mon côté dans la phrase suivante : « Viens t'asseoir à mon côté », m'interroge sur l'orthodoxie de cette tournure. Certes, ce lecteur a raison de croire qu'on dirait plus normalement : « Viens t'asseoir à côté de moi. » Faut-il pour autant condamner à mon côté? Voyons cela de plus près.

À côté de pour indiquer la proximité physique est, selon Grevisse et Goosse (2008), le tour le plus courant. Exemple : Il était assis à côté de la gouverneure générale.

On trouve aussi, dans le même sens, le pluriel aux côtés de. Exemple : Le jeune homme s'est mis aux côtés de cette jolie femme. Villers (2003), à l'instar de Dupré (1972), note que le pluriel a tendance à glisser vers un sens moral : « donner son soutien à quelqu'un ». Exemple : Je resterai aux côtés de mon ami durant cette épreuve.

L'usage de la locution où côté est précédé d'un adjectif possessif (à mon côté, à vos côtés, etc.) est moins courant. Les dictionnaires contemporains Le Petit Larousse illustré (Garnier et Vinciguerra, 2008) et Le Nouveau Petit Robert (Rey-Debove et Rey, 2008) n'en font pas mention; Lemiaire (1962) non plus. Par contre, cet usage est attesté dans le Dictionnaire culturel en langue française (Rey, 2005), le Grand Robert (Rey, 2001) et dans Davau et collab. (1972). Grevisse et Goosse (2008) soulignent la prédominance du pluriel, tout en reconnaissant que le singulier reste possible. On retrouve, dans la locution avec le possessif pluriel, la même dualité qu'avec aux côtés de : tantôt le sens physique de « proximité »; tantôt le sens moral de « soutien, aide ». Exemples : La mère gardait l'enfant à ses côtés (sens physique). En dépit du scandale, ses électeurs sont restés à ses côtés (sens moral).

 

Résumé

Il serait important de retenir que le tour le plus usuel pour marquer la proximité est à côté de. Le pluriel aux côtés de, moins courant, peut aussi marquer la proximité physique ou prendre le sens moral de « donner son appui à ». Quant au tour avec l'adjectif possessif au pluriel, à mes (ou tes, ou ses...) côtés, il s'emploie tant au sens physique qu'au sens moral. Le singulier, plus rare, reste cependant possible.

 

Références

DAVAU, Maurice et collab. 1972, Dictionnaire du français vivant, Paris, Bordas, 1338 p.

DUPRÉ, Paul. 1972, Encyclopédie du bon français dans l'usage contemporain, Paris, Éditions Trévise, 3 vol.

GARNIER, Yves et Mady VINCIGUERRA (sous la direction de). 2008, Le Petit Larousse illustré, Paris, Larousse, 1812 p.

GREVISSE, Maurice et André GOOSSE (2008), Le Bon Usage, 14e édition, Bruxelles, De Boeck-Duculot, 1600 p.

LEMIAIRE, Alain (sous la direction de). 1962, Nouvelle Encyclopédie du monde Quillet, Paris, Librairie Quillet et Éditions Leland, 18 vol.

REY, Alain (sous la direction de). 2005, Dictionnaire culturel en langue française, Paris, Dictionnaires Le Robert, 4 vol.

REY, Alain (sous la direction de). 2001, Grand Robert de la langue française, Paris, Dictionnaires le Robert, 2e éd., 6 vol.

REY-DEBOVE, Josette et Alain REY (sous la direction de). 2008, Le Nouveau Petit Robert, Paris, Dictionnaires Le Robert, 2838 p.

VILLERS, Marie-Éva de. 2003, Multidictionnaire de la langue française, 4e édition, Montréal, Québec Amérique, 1542 p.

 

Robert Dubuc

Le 21 juin 2010

Attention - Votre version d'Internet Explorer date d'au moins 12 ans et n'est plus compatible avec le site de Linguatech. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.

Vous utilisez présentement Internet Explorer 8, un navigateur web désuet vieux de 8 ans. Notre site peut ne pas bien fonctionner sur cette version. Pensez à mettre à jour votre navigateur : Firefox, Chrome, ChromeFrame.