Retour à la fiche du livre

La traduction technique

Table des matières

AVANT-PROPOS

PREMIÈRE PARTIE –
TRADUCTION TECHNIQUE ET VOCABULAIRE

1. LE VOCABULAIRE TECHNIQUE : LES MYTHES

Introduction

Le vocabulaire technique est-il rigoureux et sans équivoque?

Polysémie
Doubles sens « tout / partie »
Doubles sens « générique / spécifique »

Sens imprécis

Contradictions

Démotivations gênantes

Le vocabulaire technique est-il établi et complet?

À quel point le vocabulaire technique est-il établi?
Flottement initial de l’usage
Importance technique et économique du matériel en cause
Gradation du général au particulier
Le nombre des échanges

Le vocabulaire technique établi est-il complet?
Diversité et évolution des notions
Manque relatif d’intérêt
Notions périphériques

Le vocabulaire technique est-il employé de façon uniforme?

Non-uniformité dans le vocabulaire établi

Causes de la synonymie
Variantes de domaine
Variantes temporelles
Variantes commerciales
Niveaux de langue
Variantes de longueur
Utilité de la synonymie

Non-uniformité dans l’usage réel

Influence de la normalisation terminologique
Mode d’intervention
Diffusion du vocabulaire normalisé
Défauts de la normalisation
Impact de la normalisation

Conclusion

2. L’OBSESSION DES ÉQUIVALENCES

Introduction

La traduction par équivalences directes

Les ressources de l’omission
À quel point l’énoncé a-t-il besoin d’être explicite?
À quel point l’énoncé a-t-il besoin d’être détaillé?
Prudence

Les « faux » termes techniques
Syntagmes purement descriptifs
Collision avec un syntagme lexical
Problèmes de terminologie ou de traduction

Diversité des termes utilisables
L’équivalent direct est améliorable ou modifiable
L’équivalent direct n’est pas utilisable tel quel

Savoir douter des apparences

Les équivalences toutes faites

Manque d’exhaustivité des sources d’équivalences
Foisonnement du vocabulaire technique
Termes créés par l’auteur du texte de départ
Les sources d’équivalences évitent les vraies difficultés

Les embûches de la consultation
Erreurs ou inexactitudes
Omissions trompeuses
L’embarras du choix
Pertinence de l’équivalent

Insuffisance des équivalences toutes faites en situation de traduction
Densité sémantique variable des termes
Emplois erronés

La solution : des équivalences contextuelles
Insuffisance de la démarche bilingue
Analyse contextuelle des termes techniques
Deux démarches successives

Conclusion

3. LES ÉQUIVALENCES : RECHERCHE, CRÉATION ET HARMONISATION

Introduction

La documentation unilingue

Nature de la documentation unilingue
Ouvrages lexicographiques
Documents non lexicographiques

Évaluation de la qualité des sources documentaires
Valeur intrinsèque d’un document
Valeur relative des différentes catégories de documents

Comment exploiter la documentation unilingue
Choix entre les catégories de documents
Consultation a posteriori ou a priori
Recherche directe au dictionnaire LA
Domaines ou matériels analogues
Erreurs d’interprétation

Les limites de la recherche documentaire

Où arrêter la recherche documentaire
Quand faire œuvre de terminologie?
Quand est-ce un luxe inutile?

Critique des équivalents existants

Nécessité d’un examen critique

Critères d’analyse

Spécificité du travail d’ajustement

Création des équivalents manquants

Ressources de création
Liberté par rapport à la LD
Variété des points de vue possibles
Emprunt à des matériels analogues
Structures morphologiques parallèles
Extension de sens
Emploi circonstanciel

Critères de création
Adéquation
Maniabilité
Cohérence

L’harmonisation finale : la cohérence

L’arbre de vocabulaire
Notions voisines
Mots-souches
Distinctions générique / spécifique

Synonymie

Ambiguïtés inhérentes au vocabulaire

Collisions entre homonymes

Conclusion

DEUXIÈME PARTIE –
COMPRENDRE

4. LES DIFFICULTÉS DE COMPRÉHENSION

Introduction

Importance de la compréhension

Primauté du fond sur la forme
Le danger de s’arrêter aux mots
L’empiétement de la correction langagière

Les inconvénients de ne pas comprendre

Choix des équivalents

Limites du mot-à-mot

Interprétation des chaînes nominales
Erreurs de découpage
Erreurs de joncteur

Ambiguïtés du texte de départ

Formulations cavalières

Erreurs grossières dans le texte de départ

Recherche documentaire

Les éléments de compréhension

Les ressources internes au texte
Exploitation des ressources
Un élément de planification

Les ressources externes au texte
Notions génériques
Notions spécifiques

Le degré de compréhension

Variabilité du degré de compréhension requis

Reformulation et technicité

Si l’on n’arrive pas à comprendre
Le mot-à-mot
L’ambiguïté calculée
L’omission calculée
Justification et limites

Conclusion

Démarche du traducteur sur le plan de la compréhension

Quelques idées à retenir
Contexte et compléments de contexte
Notions génériques ou spécifiques
L’ouverture sur le monde extérieur
Le besoin variable de compréhension

Comprendre et faire comprendre

5. LES CONNAISSANCES POUR COMPRENDRE

Introduction

Les domaines de spécialité

Classification
Réalités humaines ou non humaines
Sciences et techniques
Technologie générale et domaines d’application

Intérêt de la classification

Les notions à connaître

Notions scientifiques de base

Notions de technologie générale

Notions industrielles
Découpage et notions spécifiques
La vie de l’industrie

Les degrés de connaissance
Connaître l’existence du terme
Connaître le sens immédiat des termes
Connaître l’entourage encyclopédique des notions
Connaître intimement les réalités du domaine

Le vocabulaire en langue de départ

Difficultés du vocabulaire LD
Usages douteux, mais ancrés
Termes galvaudés
Déviation ou spécialisation du sens
Emplois par évocation
Emplois abrégés
Découpage du champ sémantique en LD
Sigles et abréviations
Usages non recensés
Variante abusive dans le texte de départ

Utilité et étude du vocabulaire LD

Comment acquérir les connaissances pour comprendre

Moyens possibles
Recherches ponctuelles à l’occasion d’une traduction
Lectures à l’occasion d’une traduction
Lectures systématiques
Cours spécialisés
Travaux pratiques

La langue d’apprentissage
Priorité à la compréhension
Aspect pédagogique
Qualité du vocabulaire LA
Risques de l’interprétation par langue interposée

Conclusion

 

TROISIÈME PARTIE – LES MOYENS DE RÉEXPRESSION

6. LE BAGAGE DE VOCABULAIRE

Introduction

Situations de choix sémantique

Emplois dénominatifs
Nature du vocabulaire dénominatif
Utilité du vocabulaire dénominatif
Apprentissage du vocabulaire dénominatif

Emplois descriptifs
Vocabulaire descriptif concret
Vocabulaire descriptif abstrait
Utilité du vocabulaire descriptif
Connaissance du vocabulaire descriptif

Situations de choix formel

Choix paradigmatiques
Termes et expressions
Phraséologie
Connaissance et utilité du vocabulaire paradigmatique

Choix syntagmatiques
Catégories grammaticales
Connaissance et utilité du vocabulaire syntagmatique

Apprentissage du vocabulaire formel

Le bagage de vocabulaire, outil efficace de réexpression

Conclusion

7. LA LANGUE TECHNIQUE FRANÇAISE

Introduction

Les traits généraux de la langue technique

La langue technique est économe
Ellipse du déterminé
Ellipse du joncteur
Troncation
Dérivation
Verbes monoblocs
Prépositions économiques
Parenthèses

La langue technique est « chosocentrique »

La langue technique est animiste
Emplois consacrés
Emplois spontanés

La langue technique comporte des niveaux de langue

La langue technique se permet des « écarts de conduite »
Tours elliptiques
Infractions aux règles formelles
Constructions avec sujet perdu
Emplois prépositifs spéciaux
« Impropriétés » de vocabulaire

La légitimité en langue technique

La source de légitimité

La langue technique, un ensemble ouvert

Langue technique et registres

Genres et registres

Le registre intellectuel
Tournures impersonnelles
Style nominal
Complexité des phrases
Vocabulaire de niveau analytique

Le registre animé
Emplois imagés
Style verbal
Brièveté des phrases
Niveau de vocabulaire

Registres intermédiaires

Le registre neutre

Langue technique et langue scientifique

Historique

Comparaison
Économie dans le vocabulaire
Niveaux de langue
Tours impersonnels
Registres

Conclusion

Quelques points de repère

La notion de langue de spécialité

QUATRIÈME PARTIE –
COMMUNIQUER

8. LES EXIGENCES DE LA COMMUNICATION

Introduction

Priorité au lecteur

La traduction d’auteur

La traduction pragmatique

La marge de liberté du traducteur
La « fausse précision » dans le texte de départ
Diversité des points de vue possibles

Le traducteur technique, un second rédacteur

Redresser les erreurs de sens
Erreurs de transcription
Mauvais emplois de vocabulaire
Erreurs de fond

S’attacher au message véritable
Formulation incomplète ou vague dans le texte de départ
Formulation obscure dans le texte de départ
Perte d’information utile dans la version traduite

Présenter le message logiquement
Erreurs de logique dans le texte de départ
Diversité des cheminements logiques possibles

Faciliter la lecture

Respecter les particularités du public cible

Servir au mieux l’« intention » du texte

Conclusion

9. LE STYLE, OUTIL DE COMMUNICATION

Introduction

La concision

Longueurs inhérentes à la langue de départ

Longueurs attribuables à l’auteur du texte de départ
L’implicitation
Les charnières de ponctuation
Formulations avec antécédents

Longueurs attribuables au traducteur
Éviter les passifs lourds et inutiles
Remplacer des tours verbaux par des tours prépositif
Chercher le mot juste et court

Longueurs inhérentes à la langue d’arrivée

L’élégance

Ressources du vocabulaire formel
Vocabulaire paradigmatique
Vocabulaire syntagmatique

Emplois « vivants »

Emplois imagés

La transparence

Ce qui nuit à la compréhension
La substantivité
Les formulations ambiguës
Déroulement imparfait de l’énoncé

Ce qui facilite la compréhension
L’explicitation
La mise en relief
Les constructions symétriques
L’articulation de l’énoncé

Conclusion

10. L’ADAPTATION AU DESTINATAIRE ET AU VÉHICULE

Introduction

L’adaptation au destinataire

L’acquis technique
Le texte s’adresse à des experts du domaine
Le texte s’adresse à des apprenants
Le texte s’adresse à des profanes

L’acquis linguistique
Syntaxe et vocabulaire général
Vocabulaire spécialisé

L’idiolecte du client

Vocabulaire et communication

L’adaptation au véhicule

Connaître le véhicule utilisé

Documents publicitaires
Le message
Le style
Les illustrations et la maquette
Les contraintes d’espace

Articles de périodiques
Le choix du registre
Le titre
Le style journalistique
La synonymie contrôlée

Notices et modes d’emploi
Penser « consultation »
Formulation concrète et simple
La rigueur
Les jalons typographiques
Savoir attirer l’attention
Contraintes d’espace
Renvois aux illustrations et aux pages
Les notices « grand public »
Être à l’affût des améliorations possibles

Documents de formation
Textes suivis
Questionnaires

Présentations audio-visuelles

Conclusion

Critères circonstanciels de qualité

Diversité des textes et des manières de traduire

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE

GLOSSAIRE

INDEX

 

Attention - Votre version d'Internet Explorer date d'au moins 13 ans et n'est plus compatible avec le site de Linguatech. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.

Vous utilisez présentement Internet Explorer 8, un navigateur web désuet vieux de 9 ans. Notre site peut ne pas bien fonctionner sur cette version. Pensez à mettre à jour votre navigateur : Firefox, Chrome, ChromeFrame.