Langue et localisation

ARCHIBALD, James (sous la direction de), 2009, XVIII-134 p.
Broché, 15 × 23 cm
ISBN 978-2-920342-58-3, 36,95 $

Table des matières

Langue et localisation

Politiques, stratégies et pratiques

Langue et localisation se focalise tout particulièrement sur les politiques, stratégies et pratiques de divers intervenants des secteurs public et privé. Les travaux réunis ici privilégient des études pointues sur la localisation tant des sites institutionnels (administrations publiques, ambassades, gouvernements) que des sites commerciaux (multinationales, commerce en ligne, publicité).

L’étude de la place et du rôle du français en contexte de localisation dans plusieurs zones géographiques du monde et de la coprésence de plusieurs langues sur la grande Toile constitue l’un des points de mire de cet ouvrage.

La description et l’explication des pratiques langagières et la question du choix et de l’emploi des langues dans le cadre de la localisation nécessitent l’examen et l’analyse comparée de sites Web localisés. Les auteurs étudient en détail ces pratiques et ces nouveaux modes de communication localisée. Ainsi prennent-ils en compte les politiques linguistiques et les stratégies de communication mises en œuvre par plusieurs intervenants de la société de l’information.

Les thèmes de réflexion développés gravitent nécessairement autour de deux pôles d’intérêt : les politiques linguistiques et la localisation comme communication d’une part, et les stratégies et tactiques de communication-localisation d’autre part. Dans tous les cas, il s’agit des moyens envisagés pour réduire la fracture entre ceux qui ont accès à l’information numérique et ceux qui ne l’ont pas.

À la lumière de ces études, le lecteur apprendra à mieux saisir la nature délicate des relations virtuelles dans le cyberespace, qui peuvent rapprocher les gens par un accès plus facile et plus opérant à l’information, à la communication et au savoir.

Cet ouvrage, l’un des rares écrits en français en Amérique sur le sujet, saura nourrir la réflexion du langagier appelé à relever les défis de la localisation. Il complète la description de la tâche des traducteurs-localisateurs fournie par La localisation – Problématique de la formation.

Les auteurs des articles, issus d’horizons théoriques différents, proposent des études ponctuelles concernant la présence du français, de l’anglais et des autres langues locales sur la Toile dans une perspective de politique linguistique. Sont ainsi analysés, de manière contrastive et comparative, les portails officiels suisses, canadiens et français (J. Archibald), des sites d’information localisés dans des pays de l’Afrique subsaharienne (J. Gerbault), des forums de discussion présents sur divers sites français et mozambicains (M. Chauque), les sites américain et français des ministères de la Santé (S. Terquem), les sites des ambassades irakiennes à Washington, à Londres et à Ottawa (M. Guidère), et, enfin, les sites de l’entreprise Carrefour un peu partout dans le monde (M. Martin). Cette diversité de corpus et d’angles d’attaque permet au lecteur de se faire une image composite et complexe des enjeux politiques, linguistiques et identitaires relatifs à la présence des langues dans la communication virtuelle mondialisée.
MONICA VLAD, Le français à l’université

Directeur de l’Unité de formation en traduction de l’Université McGill, James Archibald y enseigne la traductologie, les techniques de rédaction et le bon usage pour traducteurs. Il est membre de l’Office des professions du Québec et occupe actuellement le poste de vice-président de l’Association for Business Communication aux États-Unis. Titulaire d’un doctorat de l’Université de Lille, il concentre ses recherches sur la traduction, la glottopolitique et les communications.

Voir aussi :
La localisation de James Archibald

Attention - Votre version d'Internet Explorer date d'au moins 12 ans et n'est plus compatible avec le site de Linguatech. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.

Vous utilisez présentement Internet Explorer 8, un navigateur web désuet vieux de 8 ans. Notre site peut ne pas bien fonctionner sur cette version. Pensez à mettre à jour votre navigateur : Firefox, Chrome, ChromeFrame.