Pratique de la révision

HORGUELIN, Paul A., et Michelle PHARAND, 2009, XVI-248 p.
Cahier, reliure spirale, 22 × 28 cm
ISBN 978-2-920342-57-6, 29,95 $

Table des matières

Pratique de la révision

4e édition

Pratique de la révision, ce grand classique du cursus universitaire des traducteurs canadiens, paraît dans une nouvelle édition entièrement revue et augmentée. L'ouvrage s’adresse principalement aux étudiants inscrits aux programmes universitaires de traduction et de rédaction. Pour leur part, les réviseurs et traducteurs en exercice y trouveront, outre un aide-mémoire, des compléments d’information d’ordre technique, terminologique et bibliographique.

L’ouvrage se divise en trois parties. La première traite des principes, des paramètres et de la technique de la révision, connaissances essentielles au travail du réviseur professionnel. La deuxième partie, renouvelée et augmentée, consiste en travaux pratiques conçus pour assurer le repérage d’erreurs de toute nature, ainsi que leur correction conformément aux critères de qualité généralement reconnus. Enfin, la troisième partie est constituée d’un vocabulaire de la révision, comprenant près de 200 termes, qui permet de cerner les notions et d’articuler la justification des corrections, et d’une bibliographie présentant quelque 130 titres d’ouvrages et un relevé de ressources informatiques.

L’ouvrage original (1978) a fait l’objet de trois rééditions (1985, 1998 et la présente) qui ont, tour à tour, tenu compte de l’évolution de la révision et des conditions de son exercice. À l’origine, l’accroissement rapide du volume des traductions avait engendré une forte demande de réviseurs. Très rapidement on devait constater que les cours de révision avaient une autre justification : ils constituaient un excellent moyen de perfectionner les connaissances des étudiants en traduction et d’affiner leur « jugement linguistique ». Par la suite est apparue la nécessité d’étendre cette formation à la révision unilingue. En effet, l’importance croissante de la rédaction, attribuable notamment à l’effort de francisation des entreprises, a élargi le champ d’action du réviseur, tout en suscitant une nouvelle fonction : celle de conseiller linguistique. Enfin, plus récemment, le développement de l’informatique a de nouveau modifié les conditions d’exercice de la profession.

Paul A. Horguelin est un éminent pédagogue de la traduction. Au moment de prendre sa retraite en 1996, il avait enseigné comme professeur titulaire au Département de linguistique et de traduction à l’Université de Montréal pendant plus de 25 ans. Initiateur du premier cours de révision et du premier cours d’histoire de la traduction inscrits dans un programme universitaire, il a signé de nombreux ouvrages, dans ces domaines notamment.

Michelle Pharand est titulaire d’une maîtrise en géographie physique et d’une maîtrise en traduction de l’Université de Montréal. Au cours de sa longue carrière de pédagogue, elle a enseigné plusieurs années aux États-Unis avant de venir enseigner à l’Université de Montréal. Elle mène en parallèle une riche carrière de traductrice et de réviseure et a à son actif de nombreux ouvrages publiés chez divers éditeurs.

Voir aussi :
En français dans le texte de Robert Dubuc
Le traducteur averti de François Lavallée
Structure et style de Paul A. Horguelin

Attention - Votre version d'Internet Explorer date d'au moins 12 ans et n'est plus compatible avec le site de Linguatech. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.

Vous utilisez présentement Internet Explorer 8, un navigateur web désuet vieux de 8 ans. Notre site peut ne pas bien fonctionner sur cette version. Pensez à mettre à jour votre navigateur : Firefox, Chrome, ChromeFrame.