Retour à la fiche du livre

Pratique de la traduction

Exemple d’application de l’approche par questionnement

Some Ways1 to Make a Man Miserable2

Give
3 him gifts

Buy him a pair4 of sox5 several sizes too large for him. When6 he tries them on7, laugh with fond8amusement, and say you never realized9 he was so little.

 


 

Questionnement

  1. Ways – Ce mot anglais est polysémique. En contexte, il perd ce caractère et prend alors un sens particulier. Lequel? Comment le rendre, en français, si l’on veut respecter la tonalité du texte?
  2. Miserable – Que signifie cet adjectif anglais? Il faut toujours se méfier des mots français sosies; dans ce cas-ci, de « misérable ». La mise en garde est-elle opportune ici? Voir Rouleau (2001, p. 80), section 5.3.2.1.
  3. Give – L’impératif anglais se rend-il toujours par un impératif français? Certainement pas. Que faire ici? Pour en savoir plus sur le problème que pose l’impératif anglais, voir Quillard (1998). Se rappeler qu’il est de règle de rédiger les sous-titres, ou tout autre élément textuel qui se répète, de manière identique. C’est ce qu’on appelle le parallélisme de structure. Assurez-vous de ne pas oublier les autres sous-titres, en les marquant dès maintenant.
  4. pair – Y aurait-il faute à ne pas traduire ce mot? Expliquez.
  5. sox – La traduction de ce mot ne différerait-elle pas selon que le destinataire du texte (Rouleau, 2001, p. 54) est un Québécois ou un Français? Le cas échéant, faites les distinctions qui s’imposent.
  6. when – Cette conjonction n’exprime pas nécessairement un rapport de temps, comme l’indique le Merriam-Webster. Trop souvent en français, on la traduit par « quand ». Qu’en est-il ici? Voir Bourget (1995, p. 359-364) et Delisle (2004, p. 376).
  7. tries... on – En anglais, il existe, d’un point de vue sémantique, trois sortes de phrasal verbs(verbe + particule adverbiale) : 1) ceux où chacun des éléments garde sa valeur propre (p. ex. : to jump across / traverser en sautant; to run out / sortir en courant; to bring up something from his cellar / monter quelque chose de sa cave); 2) ceux où seul le verbe garde son sens propre, la particule faisant uniquement fonction d’intensificateur (to fall down / tomber; to spread out / étaler); 3) ceux où le verbe et la particule forment un tout inséparable, idiomatique, dont le sens n’est pas déductible des éléments qui le composent (to put the case off / ajourner l’affaire; to run out of money / se trouver à court d’argent; to bring up one’s children strictly / élever ses enfants sévèrement). Mais nombre de particules adverbiales peuvent également être des prépositions et former, associées à un verbe, des prepositional verbs. Qu’en est-il ici?
  8. fond – Quelle acception cet adjectif polysémique a-t-il dans le présent contexte?
  9. realized – Que désigne ce verbe? Il faut se méfier des équivalents sosies; dans ce cas-ci, de « réaliser ». La mise en garde est-elle justifiée? Voir Rouleau (2001, p. 80), section 5.3.2.1.

 

 

Attention - Votre version d'Internet Explorer date d'au moins 14 ans et n'est plus compatible avec le site de Linguatech. Veuillez mettre à jour votre ordinateur pour une expérience optimale. Nous vous recommandons Firefox ou Chrome, ou encore ChromeFrame si vous êtes dans un environnement corporatif dans lequel vous ne pouvez pas mettre à jour Internet Explorer.

Vous utilisez présentement Internet Explorer 8, un navigateur web désuet vieux de 10 ans. Notre site peut ne pas bien fonctionner sur cette version. Pensez à mettre à jour votre navigateur : Firefox, Chrome, ChromeFrame.